previous arrow
next arrow
Slider

Dossier : Jeunes et Alimentation

Sommaire (PDF)

L’enjeu de l’alimentation à l’adolescence.
La progression de l’obésité et des pathologies liées à une mauvaise alimentation a imposé la nutrition depuis une dizaine d’années comme un enjeu de santé publique de premier plan. Les jeunes ne sont pas épargnés par cette évolution. Les campagnes d’information sur l’équilibre nutritionnel semblent peu les atteindre car les causes des déséquilibres nutritionnels à l’adolescence sont multiples : singularités psychologique et sociologique de l’adolescence et leurs répercussions fortes sur le plan alimentaire, diminution de l’activité physique, paupérisation de franges importantes de la population, augmentation de la restauration rapide, influence importante des médias et de l’industrie agroalimentaire sur les comportements alimentaires…

Un outil et une méthode pour accompagner les professionnels.
Permettre aux professionnels (éducateurs pour la santé, animateurs, infirmiers, médecins…) en contact avec des jeunes d’aborder cette thématique en tenant compte de cette complexité, c’est l’objectif de ce Photolangage « Jeunes et alimentation ». Ce dossier est un outil d’éducation pour la santé à utiliser avec des groupes de jeunes, pour les aider à penser et à maîtriser leurs pratiques alimentaires.

Un outil pour aider les jeunes à se construire et à construire des repères. « Jeunes et alimentation » permet, par le choix des photographies sélectionnées et avec le guide qui les accompagne, de travailler avec des jeunes sur trois axes éducatifs principaux :
1. Penser sa pratique alimentaire et comprendre celle des autres : explorer, à partir de leurs problématiques, les différents repères qu’ils ont à construire et à approfondir pour comprendre leurs pratiques alimentaires.
2. Apprivoiser son corps à l’adolescence : au moment où les adolescents font l’expérience de la transformation de leur corps, il s’agit de mieux comprendre en quoi cette transformation modifie leur rapport à l’alimentation.
3. Devenir acteur de sa pratique alimentaire : aider les jeunes à identifier les éléments les plus structurants de leur rapport à l’alimentation.

Les auteurs
Réalisé par un groupe d’une vingtaine de professionnels de l’éducation pour la santé de la région Provence Côte d’Azur, ce dossier a été coordonné par Claire Bélisle, docteur en psychologie, ingénieure CNRS de recherche en sciences humaines et sociales et co-inventeure de la méthode Photolangage®, et Alain Douiller, Directeur du Codes de Vaucluse.

Présentation du dossier Photolangage® Jeunes et Alimentation

Le dossierPhotolangage® Jeunes et alimentationest un outil d’éducation pour la santé à utiliser avec des groupes de jeunes, pour les aider à penser et piloter leurs pratiques alimentaires.

Alimentation et adolescence

La progression de l’obésité et des pathologies liées à une mauvaise alimentation a imposé la nutrition depuis une dizaine d’années seulement comme un enjeu de santé publique de premier plan. Même si la progression exponentielle semble se ralentir, les jeunes ne sont pas épargnés par cette évolution de l’obésité, pas plus que la région méditerranéenne dont on vantait pourtant les traditions d’équilibre nutritionnel  (Programme national nutrition santé, PNNS 2, 2006-2010, Ministère de la santé).

Les campagnes d’information sur l’équilibre nutritionnel semblent peu atteindre ces publics jeunes (Baromètre nutrition, Inpes 2010). Les causes des déséquilibres nutritionnels à l’adolescence sont complexes car multiples et donc difficiles à contrecarrer par des démarches essentiellement informatives : singularité psychologique et sociologique de la période et de la culture adolescentes dont les répercussions sont fortes sur le plan alimentaire, diminution de l’activité physique, paupérisation de franges importantes de la population, offre de plus en plus abondante de restauration rapide particulièrement prisée par les jeunes, pouvoir et influence importants des médias et de l’industrie agroalimentaire sur les comportements alimentaires…

Les professionnels de la prévention face aux enjeux de nutrition des jeunes

Face à la complexité de ces questions, les professionnels intervenant auprès des jeunes se trouvent le plus souvent :
– peu armés pour analyser et surtout pour prendre en compte cette complexité,
– peu outillés et peu formés pour agir en tenant compte de ces différentes dimensions, si ce n’est d’outils essentiellement informatifs sur l’équilibre nutritionnel peu adaptés aux attentes des jeunes,
– mais malgré tout de plus en plus souvent sollicités pour intervenir et agir sur ces comportements alimentaires à l’adolescence.

Ce besoin flagrant d’outils d’intervention pouvant compléter des supports plus informatifs a donc conduit le CoDES de Vaucluse à concevoir ce Photolangage® « Jeunes et alimentation ». Cette méthode à base de photographies vise à mobiliser chacun pour entrer dans une démarche de développement personnel, de prise de conscience de soi, de ses représentations et de la construction de repères, par une réflexion individuelle et une prise de parole en groupe.

Réaliser un outil Photolangage® : une démarche exigeante

Le Comité départemental d’éducation pour la santé (CoDES) de Vaucluse et son directeur ont l’expérience de la réalisation précédente de deux autres Photolangage®relatifs à l’adolescence[1]. Ils bénéficient surtout pour cela de la compétence unanimement reconnue de Claire Bélisle, docteure en psychologie, ingénieure CNRS de recherche en sciences humaines et sociales. Cette méthode pédagogique que Claire Belisle a inventée et mise au point avec Pierre Babin et Alain Baptiste est désormais largement connue et utilisée. Mais elle est hélas trop souvent transformée (malgré la marque déposée !), avec bien moins de rigueur, d’exigence et de prudence. Photolangage®est en effet une méthode de travail en groupe puissante, mais exigeante, qui demande expérience en animation de groupe.

Le travail d’élaboration de cet outil « Jeunes et alimentation » a mobilisé un groupe de professionnels d’une vingtaine de personnes de la région Paca, durant plus d’un an : définition des intentions pédagogiques, « traduction » sous forme d’images, recherches de photographies, formation des animateurs à la méthode, tests et évaluation d’une première version de l’outil auprès de 21 groupes de jeunes de 13 à 25 ans, élaboration du dossier technique et pédagogique, édition et impression de l’outil…

En quoi consiste le dossier Photolangage® Jeunes et Alimentation ?

Ce dossier comprend

une présentation synthétique pour ceux qui connaissent déjà l’outil Photolangage®

un livret méthodologique présentant la problématique pour l’éducation alimentaire retenue ici, la méthode de travail en groupe Photolangage®, ses différentes étapes et sa mise en œuvre pratique avec des objectifs et des tâches regroupés en trois grandes visées éducatives ;

48 photographies couleur choisies pour leur capacité à « faire penser » et à faciliter l’élaboration d’un rapport personnel approfondi à l’alimentation.

A qui s’adresse ce nouvel outil d’éducation nutritionnelle ?

Cette méthode d’animation Photolangage® :

permet de travailler avec des groupes de jeunes de 13 à 25 ans, dans un large éventail de niveaux scolaires et d’origines culturelles, sociales et économiques que permet la particularité du langage photographique ;

s’utilise pour un travail de groupe soit en milieu scolaire, soit en centres d’accueil, soit en formation qualifiante ;

est destinée à des professionnels très divers d’associations et d’institutions intervenant auprès de jeunes et travaillant ou souhaitant travailler sur la question de l’alimentation : éducateurs animateurs, formateurs, infirmiers, médecins, diététiciens… La condition importante est d’avoir déjà une expérience affirmée en animation de groupes ou de se former pour cela. Le CoDES de Vaucluse mais aussi d’autres structures proposent des formations spécifiques à l’utilisation du Photolangage®.

Différents niveaux d’objectifs ont été définis pour cet outil :

Un objectif général :

Prévenir les risques nutritionnels des adolescents et des jeunes adultes (en particulier l’obésité…) et renforcer leurs compétences dans leur rapport à l’alimentation.

Des objectifs spécifiques :

Pour les professionnels

Développer une réflexion des professionnels qui interviennent auprès d’adolescents sur la question de l’alimentation par un travail sur leurs représentations. Enrichir leurs compétences sur cette thématique et plus encore en matière d’animation et de pédagogie.

Pour les adolescents et jeunes majeurs

Aider les adolescents à construire leurs propres repères dans leur rapport à l’alimentation.

En résumé, pour utiliser cet outil, l’animateur-intervenant doit se familiariser avec les photographies et la méthode, choisir, parmi les éléments proposés, un objectif pour le groupe et une tâche capable d’intéresser le groupe et lui permettre d’atteindre l’objectif fixé.

Nous espérons que ce nouvel outil contribuera à un travail éducatif et de promotion de la santé utile sur ces nouveaux enjeux relatifs à l’alimentation dans notre société.

Alain Douiller

Directeur du Comité départemental d’éducation pour la santé de Vaucluse

Claire Bélisle, Docteur en psychologie, Ingénieure CNRS de recherche en sciences humains et sociales.

[1]Adolescence amour et sexualité, Chronique Sociale – 2003 et Corps, communication et violence à l’adolescence, Chronique Sociale – 2008

Photolangage® 2018. Tous droits réservés.